BELGIQUE : Il aurait provoqué un accident pour tuer sa femme et son bébé

Le parquet requiert 2 ans contre Nathanaël, responsable du décès de sa compagne et de son bébé.

Nathanaël Streel s’avance à la barre du tribunal correctionnel de Charleroi. Un boitement prononcé, un doigt sectionné, des cicatrices sur le crâne : il porte toujours les marques de l’accident de la route survenu le 13 octobre 2016 à Solre-Saint-Géry. Ce jour-là, ce jeune homme déjà condamné à douze reprises devant le tribunal de police était déchu du droit de conduire pour trois mois. Mais il a pris le volant, avec sa compagne Caroline Mairesse (17 ans) et leur bébé, Giulia, âgé de 2 mois. Roulant à grande vitesse, il a doublé plusieurs voitures et percuté frontalement un camion. Éjecté, il est le seul à avoir survécu au crash…

Cet accident mortel sera jugé le 7 mai prochain à Charleroi. Mais, en attendant, Nathanaël comparaissait en correctionnelle pour d’autres faits, survenus après le drame. On lui reproche en effet d’avoir harcelé et menacé le papa et la sœur de sa compagne défunte. On parle de coups de klaxon et de passages en voiture devant leur domicile de Baileux. Mais également de propos odieux tenus sur Messenger. Sur son lit d’hôpital, Nathanaël Streel désirait récupérer son GSM sur lequel se trouvaient des photos de Giulia et Caroline.

Et c’est à Magali, la sœur de cette dernière, qu’il se serait adressé en ces termes : « J’aurai ces photos mais je ne viendrai pas les mains vides. Je suis fou et il n’y a rien de plus dangereux qu’un fou qui n’a plus rien à perdre. Si je ne les récupère pas, je vais vous anéantir. »

Interrogé à ce propos, le prévenu a nié les faits. « Je suis resté six mois à l’hôpital. J’avais les deux mains cassées et un doigt en moins. En plus, je n’ai pas de compte Messenger. Je comprends qu’ils m’en veuillent, vu ce qui est arrivé, mais ça ne peut être qu’un complot. »

Avant le drame déjà , le climat était tendu entre Nathanaël et les proches de Caroline, qui s’étaient éloignés du couple. Le père de la jeune femme estimait qu’elle traînait avec un voyou. À juste titre, selon le parquet : « Il se fait passer pour un agneau, mais c’est un target de la zone Botha. Il a déjà plusieurs condamnations pour trafic de stupéfiants à son actif », a noté la substitute Broucke qui requiert deux ans de prison, d’autant que l’intéressé devait aussi répondre de coups sur sa nouvelle compagne et d’outrages envers des policiers lors des grèves à la prison de Jamioulx.

Me Donatangelo, conseil du prévenu, a sollicité l’acquittement pour le harcèlement et les menaces, estimant que l’enquête avait été bâclée et que rien ne prouvait ces accusations. Pour le reste, l’avocat a sollicité une peine de travail pour son client, qu’il décrit lui-même comme un impulsif.

Source intégrale DH.BE

1 thought on “BELGIQUE : Il aurait provoqué un accident pour tuer sa femme et son bébé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.