Une mère accusée d’avoir donné de la cocaïne à son bébé de 2 ans

Kalin Swartz, une femme de Salem, en Oregon, a été inculpée par un grand jury pour avoir soi-disant donné de la cocaïne à son fils de deux ans.

L’incident allégué se serait produit en septembre dernier et la femme a été arrêtée le 20 décembre.

Selon des documents de la cour, Mme Swartz a la garde limitée du garçon et ne peut le voir que lorsqu’elle est supervisée. Sa famille craint qu’elle puisse avoir à nouveau la garde de l’enfant si elle est relâchée.

«Je pense qu’elle est dérangée. Elle doit être enfermée. Elle doit rester derrière les barreaux», soutient Heidi Sjolander, la grand-mère de l’enfant du côté paternel, interrogée par KATU, une station de télévision locale.

Le temps que l’affaire suive son cours devant la justice, l’enfant, Beau Villwock, restera sous la garde de son père et passera beaucoup de temps avec ses grands-parents.

L’enfant a déjà été maltraité dans le passé et des documents de la cour le confirment, précisant qu’il a subi des brûlures au deuxième degré plus tôt cette année alors qu’il était sous la garde de sa mère.

«Une mère devrait aimer et protéger son enfant, a confié Mme Sjolander. Il est mon seul petit-fils et l’amour de ma vie.»

«Cela a été un cauchemar et le fait que ce bébé ne soit pas mort est un miracle absolu, il est un battant et il est là pour une raison. Je suis reconnaissante que nous l’ayons», a-t-elle ajouté.

Heidi Sjolander est maintenant heureuse que son petit-fils soit en sécurité et surtout en santé. Elle compte que cela reste le cas.

Kalin Swartz devra se présenter à nouveau devant le tribunal le 18 Mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.