Il envoyait 400 SMS ou appels par jour à ses exs

L’homme, âgé de 35 ans, n’a été convoqué à la gendarmerie qu’après de multiples plaintes. Ses anciennes compagnes se retrouvaient bombardées par plus de 400 SMS et appels chaque jour.

Un an de prison ferme pour harcèlement

Un homme de 35 ans, accusé de harcèlement, a été condamné le mercredi 28 février 2018 à deux ans derrière les barreaux, dont un an de prison ferme. La sentence a été prononcée par le tribunal de Nantes après une comparution immédiate. Il a toutefois fallu plusieurs plaintes pour que le harceleur soit finalement convoqué à la gendarmerie. Ses anciennes compagnes se sont concertées afin de déposer une plainte collective.

 Des milliers de SMS et d’appels

Il faut dire que l’homme est le profil même du harceleur. La première de ses victimes a reçu quelque 5 000 appels et SMS de sa part entre février et décembre 2017. Ils ne s’étaient pourtant fréquentés que sur une courte période. Une seconde victime, qui est aussi la mère de son fils, a reçu plus de 400 messages et appels par jour, à partir du mois de juin 2017. Cette femme, qui a partagé la vie du prévenu pendant cinq ans, a expliqué avoir quitté son conjoint à la suite de violences répétitives.

D’après les dires du quotidien ’Ouest-France’, la justice nantaise a révoqué deux sursis. À l’issue de l’audience, l’homme est donc parti en prison pour deux ans.

Source 20 Minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.