Le maire de Firminy jugé pour agression sexuelle

Une employé du conseil départementale du Puy-de-Dôme avait porté plainte contre Marc Petit, lors d’un déplacement en Turquie. Le maire de la ville de Firminy répond à la barre de faits d’agression sexuelle sur cette employé.

Selon 20 minutes Il nie les faits depuis le début. Mais Marc Petit, le maire front de Gauche de Firminy (Loire) aura droit à un procès. L’élu sera bien jugé devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne pour agressions sexuelles.

Le parquet a donc au vue de l’enquête décidé de poursuivre le maire. Toujours selon notre confrère de 20 minutes L’homme avait été placé en garde à vue en décembre pour des faits qui remontent au mois de juillet 2016. À cette période, le maire de Firminy était à Istanbul en Turquie, pour défendre le dossier du site du Corbusier lors du comité du patrimoine de l’Unesco. Il se trouvait dans le même hôtel qu’une délégation du conseil départemental du Puy-de-Dôme, venu en Turquie pour des raisons similaires, à savoir présenter la candidature de la chaîne de montagnes du Puy.

Le maire niant les faits a déposé quant à lui plainte contre son employé pour dénonciation calomnieuse. Qui a tort ou à raison, c’est au procès que tout se jouera…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.