Le corps sans vie de Geneva (droite) a été retrouvé allongé, les bras en croix, à son domicile situé près d’Oklahoma City, aux Etats-Unis. Elle gisait dans une mare de sang.

 La scène de crime était insoutenable. Juanita Gomez (gauche), la mère de la victime, a été interpellée et placée en garde à vue.

Elle a avoué avoir poignardé sa fille à plusieurs reprises avec un crucifix lors d’une séance d’exorcisme. Elle l’a frappée plusieurs fois à la gorge, avant de lui enfoncer la croix dans le cœur.

La mère de famille, âgée de 51 ans, a expliqué qu’elle souhaitait: “faire sortir Satan du corps de sa fille”.

Pendant des mois, les experts se sont déchirés pour savoir si Juanita Gomez était responsable de ses actes. Finalement, un médecin a estimé qu’elle était suffisamment saine d’esprit pour qu’elle comparaisse devant la justice.

Elle a été déclarée vendredi coupable de meurtre au premier degré par le jury du tribunal d’Oklahoma City. Le verdict devrait être connue dans plusieurs jours. Elle risque la prison à vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.