JUSTICE / POITIERS : Le bébé placé dans un sac plastique en bord de clôture.

Une femme vient d’être jugée par la cour d’assises de Poitiers pour son geste jugé avec grande humanité par la cour. Elle a été condamnée à 6 ans de prison.

La mère avait mis au monde, et seule son enfant dans une caravane, malheureusement et les experts le confirment, le petit est né viable mais n’a vécu qu’une dizaine de minutes. Mais le geste fou pour lequel la mère est jugée, s’est produit par la suite. Elle a en effet, placé son bébé dans un sac plastique, et l’a placé derrière une clôture, dans un champ de blé, à quelques mètres de son lieu de naissance.  « Je me sens coupable de n’avoir rien fait pour qu’il vive mais pas coupable de l’avoir tué car il était, pour moi, décédé. »C’est une mère, triste, seule et désemparée qui se présente au tribunal.

Elle évoque son enfance, ses relations et surtout la dernière remplie de coups, de blessures, et d’une violence de la part de son compagnon. Elle dira vivre avec cette peur constante chaque jour.

Selon la Nouvelle République cette mère, qui a refusé la grossesse de cet enfant – une sorte de « déni partiel, c’est-à-dire qu’une partie d’elle sait et l’autre pas » – ne varie pas quand la présidente de la cour d’assises l’interroge : « Pourquoi ? ». « Pour moi, il n’existait pas, il était mort ». Le nourrisson est mort « d’asphyxie progressive ». Les rapports médicaux ont permis d’établir que le drap posé sur son visage a provoqué son décès. Pour la défense, la mère était dans le déni de cet enfant, et son décès confirmé que la mère de famille n’accepterait jamais qu’il vive plus longtemps. Elle n’avait pas l’intention de donner la mort de son bébé, plaidera la défense, car pour la mère, cet enfant n’était pas voulu, et sa présence totalement ignorée.

La cour condamnera cette femme, à une peine de 6 ans de prison en suivant les réquisitions de l’avocat général.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*