Morandini : la justice ouvre l’enquête sur les accusations de harcèlement sexuel

La procédure suit le dépôt de nouvelles plaintes de la part de deux acteurs de la websérie « Les Faucons ». Une première action avait été classée sans suite.

Un juge d’instruction a été saisi pour enquêter sur des accusations de harcèlement sexuel, d’abus de confiance et de travail dissimulé visant l’animateur Jean-Marc Morandini, a appris franceinfo de source judiciaire mercredi 7 mars, confirmant une information de BFMTV.

Deux acteurs de la websérie « Les Faucons », dont la plainte avait été classée sans suite en janvier 2017, ont déposé de nouvelles plaintes, avec constitution de partie civile, déclenchant l’ouverture de deux informations judiciaires le 24 novembre dernier et la saisie d’un juge d’instruction. Aucune audition n’a eu lieu pour le moment.

Scènes de nu

En juillet 2016, des comédiens avaient dénoncé, dans l’hebdomadaire Les Inrockuptibles, les méthodes de l’animateur et producteur durant le casting et le tournage d’une websérie baptisée « Les Faucons », pour laquelle Jean-Marc Morandini aurait exigé des scènes de nu.

En janvier 2017, le parquet de Paris avait classé sans suite les enquêtes visant Jean-Marc Morandini pour harcèlement sexuel et travail dissimulé, les infractions n’étant pas « suffisamment caractérisées ».

L’animateur reste, en revanche, mis en examen dans l’enquête ouverte pour des soupçons de « corruption de mineurs aggravée », dossier pour lequel il avait été entendu en garde à vue puis placé sous contrôle judiciaire.

Source France Tv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.