Toulouse : đŸŽ¶ Il compose deux musiques pour son fils qu’il n’a pas vu pendant 4 ans đŸŽ™ïž

L'absence de son fils Ă©tait trop douloureuse pour ce pĂšre. Il met ses Ă©motions en musique

En 2013 dans la rĂ©gion toulousaine, ce pĂšre d’un petit garçon qu’il n’a pas vu depuis 4 ans, a composĂ© deux musiques sur le coup de l’Ă©motion et pour les autres enfants issus du divorce dont ils sont privĂ©s d’un de leurs parents.

Trop d’absences, de manque de ne pas revoir son fils, dont il en a Ă©tĂ© privĂ© pendant 4 ans suite Ă  43 non-reprĂ©sentations d’enfants, ce pĂšre a mis en musique sa souffrance, et l’exprime Ă  travers ces deux titres. Beaucoup de pĂšre se reconnaĂźtront sans doutes dans ces deux titres.

 » Un jour je me suis mis Ă  Ă©crire ces deux textes… moi et mes deux filles (autre union) Ă  l’Ă©poque nous les avons mis en musique et cela coulait de source, d’Ă©taler la souffrance que vive temps de pĂšre Ă  travers ses paroles si simples…  » 

Les titres sont enregistrĂ©s sous une Ă©motion trĂšs forte pendant un tournage tĂ©lĂ©visĂ©, et n’avaient pour l’heure jamais Ă©tĂ© diffusĂ©s. AprĂšs avoir recueilli son accord, nous souhaitions partager l’Ă©motion de ce pĂšre de famille pour honorer tant d’autres pĂšres qui vivent cette mĂȘme Ă©motion et souffrance de l’absence de leurs enfants…

« Mon fils est revenu Ă  la maison aprĂšs 4 ans d’absences et la condamnation de sa mĂšre pour non-reprĂ©sentations d’enfants. MĂȘme si j’ai pu retrouver mon fils, ma souffrance est encore bien prĂ©sente. » 

A toutes ces mamans ou papas, raisonnables qui font tout pour le bien de leurs enfants, en acceptant coparentalité, et le 50/50 pÚres/mÚres merci de cette souffrance que vous épargnez à ces pÚres ou mÚres mais surtout à vos enfants.

A toutes ces femmes qui privent les enfants de leurs pĂšres ou Ă  tous ces hommes qui privent les enfants de leurs mĂšres…

Ne dites rien ! Ecoutez ! et mĂ©ditez ….

Votre avis en bas de notre article…

 

 

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire