INCESTE : La présence de ses enfants, pour assouvir à ses pulsions sexuelles

Le quadragénaire vaudois à l’AI est poursuivi pour des relations incestueuses. Selon l’experte psy, il y a des risques de récidive.

Un quadragénaire vaudois, père de huit enfants, est poursuivi pour plusieurs délits dont les plus graves sont des accusations de relations incestueuses. Son avocat avait demandé, à la fin de la journée d’audience de mardi, un examen de crédibilité de deux des enfants plaignants. La défense avait motivé sa requête par les troubles de personnalité et la faiblesse d’esprit de ces deux jeunes aujourd’hui majeurs. La demande a été rejetée jeudi par le président Donovan Tésaury. «Malgré leurs difficultés, ils perçoivent la réalité des choses», a argumenté le magistrat.

«surveillance stricte»

La psy qui a mené l’expertise de l’accusé affirme qu’il y a un risque de récidive au sein du milieu familial si les faits reprochés sont avérés. Elle a estimé que d’éventuelles rencontres entre le père et ses enfants devraient se faire dans le cadre d’une «surveillance stricte». Selon l’experte, cet homme qui avait entretenu des relations sexuelles avec ses frères et sœurs durant son enfance, en fait de même avec sa progéniture. «Pour lui, sa famille et ses enfants sont à sa disposition pour assouvir ses pulsions sexuelles», a développé la psy. D’après elle, le Vaudois aux ressources cognitives très limitées n’est «pas un pédophile ni un prédateur sexuel quand il est en dehors du cadre familial».

«Un cycle d’horreurs»

Il faut rappeler que les deux parents, qui se sont connus à l’âge de 18 ans dans un foyer pour jeunes en difficultés d’apprentissage, ont eu une enfance particulièrement désastreuse. L’homme aurait grandi dans une famille où le père entretenait des rapports sexuels avec ses enfants et la mère de ses huit enfants a été abandonnée par sa génitrice. (nxp)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.