Etats-Unis : prison ferme pour la mère qui avait épousé sa propre fille

Patricia Spann a écopé de deux ans de prison pour s’être mariée avec sa fille biologique. Dans le passé, elle avait déjà épousé l’un de ses deux fils.

Par deux fois, elle a épousé l’un de ses enfants. Par deux fois, elle a été condamnée. Patricia Spann, une mère de famille de 46 ans vivant à Lawton (Oklahoma), a écopé de deux ans de prison pour avoir épousé, en 2016, sa propre fille biologique, Misty Velvet Dawn Spann. Elle sera également inscrite au registre des délinquants sexuels.

Une mère incestueuse récidiviste

Quelques années plus tôt, en 2008, Patricia Spann s’était déjà mariée avec l’un de ses deux fils, Jody Spann, âgé de 18 ans. Le mariage incestueux avait été annulé deux ans plus tard à la demande de son fils. Lors de son premier procès, la mère avait expliqué qu’elle n’avait jamais eu de rapports sexuels avec son fils et qu’elle avait fait cela pour lui éviter d’intégrer l’armée.

Après avoir perdu la garde de ses enfants à cause de cette union, Patricia Spann avait renoué des liens avec sa fille en 2014. En mars 2016, elle lui passe la bague au doigt, quelques mois après la légalisation du mariage entre personnes de même sexe dans l’Oklahoma. Cette nouvelle union incestueuse a été annulée en octobre 2017.

Devant les juges, la mère a cette fois expliqué que « trois avocats différents » ne l’avaient pas mise en garde sur le caractère illégal de cette union. Elle pensait profiter du fait que le certificat de naissance de sa fille ne précisait pas le nom de sa mère biologique.

Sa fille, Misty Velvet Dawn Spann, a été condamnée en novembre dernier à 10 ans de prison avec sursis. Elle avait plaidé coupable, expliquant que sa mère lui avait assuré que leur mariage n’était pas illégal.

Source le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.