Le procès de la jeune fille tuée au pair s’ouvre à Paris

Le procès de Ouissem Medouni, 40 ans, et de Sabrina Kouider, 35 ans, s’ouvre lundi devant la cour criminelle de l’Old Bailey à Londres.

Ce couple est soupçonné d’avoir tué puis calciné leur employée Sophie Lionnet, jeune fille au pair française.

Le corps calciné de la victime, âgée de 21 ans, avait été découvert dans le jardin de leur propriété à Londres.

L’enquête a révélé que la jeune femme, originaire de Troyes, était devenu l’esclave du couple.

Elle s’occupait des deux enfants, âgés de 3 et 6 ans, préparait les repas, faisait le ménage pour seulement 56 euros par mois. Pourtant le couple avait les moyens, leur maison est estimée à plus d’un millions d’euros.

Sophie aurait été maltraitée physiquement comme le suggère une photo datée d’octobre 2016 sur Facebook où on distingue des traces de griffures sur le cou de la jeune femme.

Le couple nie avoir tué la jeune femme. Ouissem Medouni a toutefois avoué avoir tenté de se débarrasser du corps en le brûlant.

Les parents de Sophie Lionnet pourront assister au procès grâce à une aide financière spéciale débloquée par l’État français pour prendre en charge leur transport et leur hébergement sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.