Disparition de Lucas Tronche : “La piste Lelandais n’est pas abandonnée”, selon le procureur de Nîmes

Image FRANCE TV Info

Le procureur de la République de Nîmes (Gard), sur France Bleu Gard Lozère, qu'”un certain nombre d’éléments laissent penser qu’il n’était pas dans le Gard” au moment de la disparition de Lucas Tronche en 2015.

Cependant et selon les déclarations effectuées par Éric Maurel, procureur du Gard, les juges de l’instruction tentent de chercher des liens avec les différentes disparitions dans le secteur.Il resterait selon lui des éléments à explorer avant de refermer définitivement la piste Lelandais dans le cadre de la disparition de Lucas Tronche.

Cela fait 3 ans que cet adolescent a disparu sans laisser de trace. D’ailleurs samedi un rassemblement avec une mosaïque grandeur nature a été réaliser sur la place de Bagnols-Sur-Cèze pour les trois ans de la disparition de Lucas Tronche.De quoi ne pas refermer la porte sur les circonstances et les causes de la disparition de Lucas Tronche, et donner un peu d’espoir à ses parents.

Mais selon les premiers éléments que nous relations en début de mois, il apparaît que le portable de Nordahl Lelandais ne bornait pas dans le Gard à cette période.Pour autant, ce ne sont que les premiers résultats de l’enquête, mais d’autres pistes restent à être explorés.

En surplus notre rédaction vous l’avait déjà indiqué dans le cadre de l’affaire Nordahl Lelandais, que plusieurs enquêtes étaient ouvertes. Des recherches sont en cours afin de savoir si des liens existent entre Nordhal Lelandais et les nombreuses disparitions de la région Rhône-Alpes.

Laisser un commentaire