Haute-Loire : une mère dépose plainte pour récupérer ses jumeaux

Pour récupérer ses jumeaux de trois ans dont la garde lui a été retirée, une habitante de Langeac (Haute-Loire) a déposé quatre plaintes, rapporte lundi 19 mars France Bleu. Ces plaintes pour “violences psychologiques, atteinte à l’exercice de l’autorité parentale, abus d’autorité et escroquerie au jugement” visent le père des enfants qui vit en Irlande et dont la garde lui a été confiée par décision de justice.

Vendredi, une soixantaine de gendarmes se sont rendus au domicile de cette femme pour récupérer les jumeaux. Il s’agit d’une décision qu’Aude Torrent, la mère, et les membres de son comité de soutien, ainsi que son avocat ne comprennent pas.

La mère dans un état de santé inquiétant

L’avocat de la mère, Jean-Hubert Portejoie, est perplexe. “Comment se fait-il que les gendarmes interviennent alors qu’une médiation est toujours en cours ?” De son côté, le parquet assure avoir été patient. “C’est en avril dernier que la décision de justice [arrêt de la cour de cassation] a été rendue. On a laissé le temps à madame Torrent pour trouver un règlement à l’amiable, ce qui n’a pas été fait”, précise Laure Lehugeur, procureure adjointe de Clermont-Ferrand.

“Aujourd’hui, madame Torrent ne sait pas où sont ses enfants, c’est scandaleux”, s’indigne Jean-Hubert Portejoie. Lundi, la mère de famille se trouvait dans un état de santé inquiétant selon son conseil.

Les jumeaux ont été placés dans un lieu “neutre” selon le parquet de Clermont avant d’être remis au père. Contactée en fin d’après-midi par France Bleu, son avocate clermontoise, Sabine Blanc Barbier, a refusé de s’exprimer.

Avec France Info

Laisser un commentaire