MONDE : Elle filme la voisine qui gifle un bébé

SHERBROOKE | Une voisine allumée a filmé une éducatrice en train de gifler le visage d’un enfant d’environ 18 mois qui fréquentait sa garderie. La dame de 54 ans a été arrêtée, vendredi matin.

De sa fenêtre, Marie-Josée Tardif voit ce qui se déroule à l’intérieur du service de garde qu’opère sa voisine, dans son logement de Sherbrooke.

Le 1er mars, elle sentait que l’éducatrice de 54 ans s’impatientait avec les enfants dont elle avait la garde. Mme Tardif a décidé de filmer la scène, où elle l’a vue gifler un des petits.

« La gifle a été assez forte pour faire reculer la tête de l’enfant », relate MmeTardif.

Éducatrice de formation, cette mère de trois enfants a finalement porté plainte à la police de Sherbrooke et a déposé sa vidéo, qui a été retenue comme preuve.

Enquête

Vendredi matin, les policiers ont arrêté la responsable du service de garde, dont il est interdit de divulguer l’identité pour l’instant. Comme elle fait l’objet d’une enquête, elle n’a pas comparu à la fermeture du palais de justice de Sherbrooke, vendredi après-midi.

Selon la police de Sherbrooke, plusieurs accusations pourraient être déposées dans ce dossier. L’éducatrice pourrait être accusée notamment de voies de fait.

Signes d’agressivité

Mme Tardif remarque depuis environ deux ans et demi des gestes d’agressivité venant de l’éducatrice qu’elle surprenait, par exemple, à taper les doigts des enfants qu’elle gardait.

Elle voyait aussi les petits passer de longues heures devant la télévision.

Un autre voisin, Jérémie Fauteux, affirme avoir entendu la dame en question lever le ton quand les enfants pleuraient.

« Je n’aimais pas ça, mais je me disais que c’était à la limite de ce qui est acceptable », commente-t-il.

D’ailleurs, le taux de roulement des enfants qui fréquentaient la garderie semblait élevé.

► Selon la police, le service de garde que la suspecte opérait n’était pas accrédité par le ministère de la Famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.