Bébé tombé dans la Garonne : le père devant les assises de Bordeaux

Ce lundi s’ouvre le procès d’Anthony Gaudry  soupçonné d’avoir jeté sa fille de 22 mois dans la Garonne à  Bordeaux en novembre 2014. Le corps du bébé avait été retrouvé sur une plage de Charente-Maritime. L’accusé plaide le décès accidentel.

Aux environs de 20 H ce soir du 21 Novembre Yumi, 22 mois, plonge dans la Garonne en plein coeur de Bordeaux. Son père appelle les secours et indiquera aux enquêteurs qu’il s’agit d’un accident. La petite fille se serait trouvée assise aux côtés de son père, et serait tombée accidentellement dans la Garonne.

Le corps de la fillette ne sera retrouvé que 1 mois et demi plus tard, dans l’estuaire de la Gironde, en Charente-Maritime.

Le père sera rapidement soupçonné d’avoir volontairement jeté sa fille dans la Garonne et sera incarcéré à l’issue de sa comparution.

Aucun témoin de l’accident ne peut affirmer si le geste fou de ce père est volontaire ou involontaire.

A l’époque des faits, Anthony Gaudry avait la garde de sa petite fille, sa mère disposant d’un droit de visite lors de rencontres ponctuelles. Mais le contexte, houleux, de la séparation a été rapidement soulevé.

Pour l’avocat de la partie civile ( mère de l’enfant) la thèse accidentelle, est impossible. « Il avait prévenu ma cliente au mois d’août, que ce serait la dernière fois qu’elle verrait sa fille. Elle n’a effectivement jamais pu la revoir avant son décès. »

C’est donc un procès sous haute tension qui s’ouvre la semaine prochaine pour 3 jours. Les jurés devront donc s’attacher à juger un homme qui plaide l’accidentel et qui pleure l’absence et le décès de sa petite Yumi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.