Charleroi: acquittements dans un dossier de maltraitances sur un bébé de 14 mois

Le tribunal correctionnel a rendu son jugement, ce vendredi, dans un dossier de maltraitances présumées sur un bébé de quatorze mois, hospitalisé avec plusieurs fractures en 2013. Inculpés de coups et blessures, la mère et le beau-père de l’enfant nient farouchement les faits. Vu les incertitudes, notamment sur la datation des lésions, le tribunal a acquitté les prévenus.

En juin 2013, Wendy C. (26 ans) se présentait à l’hôpital avec le troisième de ses quatre enfants, âgé de quatorze mois, qu’elle venait de récupérer auprès du père de ce dernier. Léo avait une fracture du tibia et du fémur, ainsi qu’une luxation de la clavicule apparemment plus ancienne, ce qui avait conduit les médecins à alerter le parquet de Charleroi. Interrogée, la mère de l’enfant avait été inculpée dans la foulée mais laissée en liberté sous conditions. Son compagnon Anthony V., beau-père du bébé, avait, quant à lui, été placé sous mandat d’arrêt.

Si un premier examen légiste faisait état de fractures du tibia et du fémur « par torsion » datant de quelques heures, l’expertise menée par un radiologue reportait celles-ci à trois ou quatre semaines. Or, entre-temps, la prévenue et le père de l’enfant, qui n’a jamais été inculpé, avaient déjà alterné plusieurs fois sa garde sans rien constater d’anormal.

Si la substitute Dutrifoy estime que l’enfant a effectivement été victime de maltraitances, elle ne peut les attribuer avec certitude à l’un des prévenus.

Vendredi, le tribunal a pris en compte ce problème le datation des coups et le fait que le père et la mère avaient échangé la garde à plusieurs reprises. Wendy C. et Anthony V. ont donc été acquittés au bénéfice du doute.

Source RTBF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.