VIOLENCES : L’adolescente tabassée par son beau-père dans l’enceinte l’ambassade ?

La fille de l’ambassadrice de France au Paraguay, âgée de 17 ans, accuse son beau-père de l’avoir frappée dans l’enceinte diplomatique au milieu du mois de mars.

>> : Lire notre article en relation 

Agression : La fille de l’ambassadrice de France tabassée dans l’enceinte diplomatique

C’est une affaire embarrassante pour la diplomatie française. Le 10 mars dernier, la fille de l’ambassadrice Sophie Aubert, en poste depuis octobre 2017, organisait une soirée avec des amis adolescents. Celle-ci se déroulait dans la résidence de l’ambassade à Asunción, capitale du pays sud-américain, où elle réside avec sa mère et Marc S., son beau-père.

Selon le récit de la jeune fille au «Dauphiné Libéré», Marc S. aurait débarqué pour demander à la troupe de quitter les lieux et, n’appréciant pas que sa belle-fille lui réponde, l’aurait tabassée. La mère de l’ado étant souffrante, elle n’aurait pas assisté à la scène, au contraire des amis de l’adolescente qui ont pris des photos des marques de coups sur son corps.

De retour à Annecy

«J’ai demandé à mon beau-père où était ma mère. Il a répondu: Au lit! Alors j’ai dit à mon beau-père que je voulais juste demander à ma mère combien de temps mes camarades de classe pouvaient rester et il a crié encore une fois que ma mère était dans son lit», a raconté la jeune fille de 17 ans dans la presse paraguayenne. C’est aux alentours de minuit que les coups auraient plu: d’abord une gifle, puis Marc S. aurait traîné sa belle-fille au sol en la tenant par les cheveux avant de lui infliger d’autres coups à divers endroits du corps alors qu’elle était par terre.

Après s’être rendu à l’hôpital, la jeune fille a porté plainte contre son beau-père auprès de la police locale et s’est réfugiée pendant quelques jours chez des amis. Au courant de la plainte, le ministère des Affaires étrangères français a ordonné une enquête administrative. Entre-temps, le beau-père est rentré en France. «Il souhaite lui-même se présenter devant la justice française», écrit le «Dauphiné». Pour sa part, la jeune fille devait être rapatriée en France ce mercredi, et devrait se rendre à Annecy, là où habite son père.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.