Société : Des prestations sociales aux tarifs de l’énergie, tout ce qui change au 1er avril

Hausse du minimum vieillesse, nouveau carnet de santé, baisse du tarif du gaz, fin de la trêve hivernale… Voici les changements qui vous attendent au quotidien à partir du 1er avril.

Plusieurs lois ou directives entrent en vigueur à partir du 1er avril. Voici les principaux changements :

Coup de pouce au minimum vieillesse. L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) augmente de 30 euros, à 833 euros par mois pour une personne seule. D’autres revalorisations exceptionnelles prévues dans le budget interviendront avec une hausse de 35 euros au 1er janvier 2019 et de 35 euros en janvier 2020.

Des hausses pour compenser l’inflation. Plusieurs prestations vont augmenter de 1 % au 1er avril pour compenser en partie l’inflation. Ainsi, le Revenu de solidarité active (RSA) passe à 550,93 euros par mois pour une personne seule résidant en métropole.

De la même manière, la prime d’activité, l’aide aux travailleurs à revenus modestes, va atteindre 531,51 euros pour une personne seule sans enfant.

Dans le même registre, les allocations familiales vont aussi augmenter de 1 %. Un foyer avec deux enfants à charge pourra ainsi toucher au maximum 131,16 euros (pour la tranche de revenus la plus basse) et au minimum 32,79 euros (revenus les plus élevés).

Idem pour le complément familial. II augmente de 1 % à 170,71 euros. Toutefois, le montant majoré, versé aux familles nombreuses modestes, progresse de 8,2 % à 256,09 euros par mois. L’allocation de soutien familial, qui complète le revenu des parents isolés ne percevant pas de pension alimentaire, augmente de 5,2 % à 153,70 pour un taux plein et de 115,30 euros pour un taux partiel.

Augmentation pour l’allocation aux adultes handicapés. Si l’allocation de base d’éducation d’enfant handicapé augmente de 1 % à 131,81 euros, l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) va passer à 819 euros maximum. D’autres revalorisations sont prévues au 1er novembre pour passer à 860 euros et au 1er novembre 2019 pour atteindre 900 euros.

L’allocation de rentrée scolaire versée en août. Cette allocation attendue par de nombreux parents va augmenter de 1 % à 367,73 euros pour les enfants de 6-10 ans, à 388,02 euros pour les 11-14 ans et à 401,47 euros pour les 15-18 ans.

Fin de la trêve hivernale. A partir du 1er avril, les locataires qui n’ont pas payé leur loyer pourront être expulsés de leur domicile. Selon la Fondation abbé Pierre, 15 222 ménages ont été expulsés avec le concours de la force publique en 2016, soit environ 34400 personnes. Un chiffre en légère augmentation par rapport à 2015. Dans le même temps, 5 000 places d’hébergement d’urgence vont être pérennisées pendant l’été.

Des séries accessibles en Europe. Tous les Européens abonnés à un service proposant des contenus en ligne (comme Netflix, Canal + ou Deezer) pourront continuer à accéder à ce contenu quand ils voyagent dans l’UE.

Baisse du gaz et chèque énergie. Pour les cinq millions d’abonnés, les tarifs du gaz vont baisser en moyenne de 1,1 % en avril. Par ailleurs, les quatre millions de ménages les plus modestes vont toucher un chèque énergie de 48 à 227 euros pour payer leur facture ou réaliser des travaux d’isolation dans les logements.

Un carnet de santé enrichi. Le nouveau carnet de santé qui permet le suivi médical des enfants va évoluer. Il prend en compte le calendrier des onze vaccins obligatoires mis en place depuis le 1er janvier. Ce carnet intègre aussi de nouvelles courbes de croissance et de poids. Par ailleurs, même si cela a été critiqué par certains professionnels, il est fait des recommandations aux parents dans le suivi de leurs enfants : ne pas mettre un enfant de moins de trois ans dans une pièce où la télévision est allumée, ne pas utiliser les biberons au bisphénol A…

Un bouton d’appel d’urgence dans les voitures. A partir du 1er avril, un bouton « eCall » sera obligatoire dans toutes les voitures neuves. Grâce à la géolocalisation du véhicule, il permet d’alerter les secours en cas d’accident. Le déclenchement peut être automatique ou par le conducteur pour signaler un accident.

 

-

Source LP

Laisser un commentaire