Agressions sexuelles présumées dans l’athlétisme : deux entraîneurs visés par des enquêtes

Le parquet de Créteil (Val-de-Marne) a ouvert une enquête pour «viol, agression sexuelle et harcèlement sexuel» contre un entraîneur de renom.

Saisi la semaine dernière d’une plainte pour « viol », le parquet de Créteil (Val-de-Marne) a décidé d’ouvrir ce mardi une enquête contre Giscard Samba, entraîneur d’athlétisme de renom du club de l’US Créteil.

La justice a précisé ce mardi que l’enquête était ouverte pour « viol, agression sexuelle et harcèlement sexuel » pour des faits qui se seraient déroulés « entre avril et juillet 2016 ». Elle l’a confiée à la police judiciaire du Val-de-Marne.

Le technicien désigné entraîneur de l’année par la Fédération Française d’Athlétisme (FFA) en 2013 est visé par la plainte d’une athlète qu’il a eue sous ses ordres et qui a souhaité rester anonyme. Son témoignage a été révélé par Le Monde.

Selon la victime, l’entraîneur qui a notamment encadré Dimitri Bascou, médaillé de bronze sur 110 m haies aux Jeux olympiques de Rio en 2016, l’aurait violé lors d’un stage de groupe en Italie à Formia. Elle aurait porté plainte quelques mois plus tard.

Une autre affaire en Picardie

Au Parisien, ce dimanche, le président de la FFA André Giraud avait annoncé que l’instance se constituait partie civile dans le dossier « prenant très au sérieux » ces affaires.

L’athlétisme français est secoué depuis dimanche par une autre affaire de violences sexuelles. Un autre entraîneur, Pascal Machat, est visé selon Le Monde par une plainte pour agression sexuelle d’une spécialiste de demi-fond, plusieurs fois sélectionnée en équipe de France, Emma Dodiou. Il nie les faits. Une enquête a également été ouverte. L’enquête a été confiée au commissariat de Fontainebleau (Seine-et-Marne).

Son cas doit être examiné en avril par la commission de discipline de la FFA.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.