Maëlys : L’ex-petite amie de Lelandais avait déposé plainte contre lui, un mois avant la mort de Maëlys

 L’ex-petite amie de Nordahl Lelandais avait déposée une plainte à son encontre pour “mise en danger de la vie d’autrui avec risque immédiat de mort” un mois avant la mort de Maëlys. Elle estime que si il y avait eu des suites, sa mort aurait peut-être pu être évitée.

Un mois avant l’enlèvement et le meurtre de la petite Maëlys, Nordahl Lelandais a fait l’objet d’une plainte pour “mise en danger de la vie d’autrui avec risque immédiat de mort” de la part d’une de ses ex-petite amies. Une information qui n’avait jamais filtré à ce jour et révélée ce mercredi 4 avril par RTL.

En décembre 2016, cette jeune femme de 38 ans décide de rompre car Nordahl Lelandais la trompe. Mais ce dernier n’accepte pas la rupture et la gifle violemment. Il va ensuite la harceler et la menacer pendant des mois. Le 18 juillet 2017, soit un mois avant l’enlèvement de Maëlys, la violence de l’ex-militaire monte encore d’un cran.

Il percute avec sa voiture le véhicule de son ex. Si elle n’est pas blessée dans l’accident et échappe de peu à la collision, elle décide de porter plainte auprès des gendarmes. Le parquet de Chambéry qualifie les faits de “mise en danger de la vie d’autrui avec risque immédiat de mort”. Mais cette plainte n’aura pas de suites et un mois plus tard Maëlys est enlevée et tuée par Nordahl Lelandais.

Le drame subi par Maëlys aurait-il pu être évité ?

“Ma cliente éprouve une forme de responsabilité, de culpabilité, par rapport à la mort de Maëlys. Elle se dit que si sa plainte avait été prise au sérieux, Lelandais aurait été entendu, inquiété, suspecté, surveillé par les gendarmes et la justice. Et peut-être que le drame subi par Maëlys ne serait jamais survenu. Je pense que ce n’est pas déraisonnable de penser de cette manière”, confie Maître Gallo. Le parquet de Chambéry n’a pas souhaité faire de commentaire sur ce dossier.

Source RTL 

Laisser un commentaire