Justice / divorce : Le père des jumeaux Torrent a fui aux États-Unis

Selon l’avocat français d’Aude Torrent, Jean-Hubert Portejoie, Guillermo Fajardo Arroyo, le père des jumeaux, pourrait avoir quitté l’Irlande pour les États-Unis.

« Comme nous l’avions toujours craint et annoncé, Aude Torrent vient d’apprendre par son conseil irlandais que le père des jumeaux s’était enfui, le week-end dernier, aux États-Unis, avec les deux enfants. »

Selon l’avocat français d’Aude Torrent, Jean-Hubert Portejoie, Guillermo Fajardo Arroyo pourrait avoir quitté l’Irlande pour les États-Unis. Le 18 mars, il avait récupéré ses deux enfants après l’intervention de la gendarmerie, à Langeac, deux jours plus tôt. Les tribunaux français ayant fait appliquer la décision de la justice irlandaise confiant la garde provisoire au père.

« Il est légitime à rentrer chez lui »

Éric Maillaud (procureur de la République de Clermont-Ferrand)

Aude Torrent s’est rendue en Irlande cette semaine pour entamer, sur place, les démarches légales pour obtenir la garde de ses enfants. La nouvelle du départ vers les États-Unis lui aurait été communiquée par son avocate sur place, qui tentait de lancer les négociations avec la partie adverse.

Contacté par mail ce mercredi, Guillermo Fajardo Arroyo n’infirmait ni ne confirmait cette information : « Je ne sais pas quelle folie a pris cette dame et ses soutiens, mais je peux vous confirmer le harcèlement en ligne et les menaces contre ma vie qui sont les conséquences directes de la médiatisation de cette affaire et des fausses accusations. Pour tout autre chose, je ne répondrai qu’après avoir consulté mes avocats. »

« On ne peut pas imposer à cette personne de demeurer dans un pays ou un autre »

Éric Maillaud (procureur de la République de Clermont-Ferrand)

En France, son conseil, Me Blanc-Barbier, tombe des nues : « Je ne le crois pas. Je l’ai eu au téléphone vendredi dernier. Il ne m’a jamais tenu informé d’une telle intention. Je ne vois pas comment il aurait pu. »

Éric Maillaud, procureur de la République de Clermont-Ferrand n’est, lui non plus, pas au courant. « Et je n’ai aucune raison de le savoir. Mais partir aux États-Unis, c’est son droit le plus strict. J’ai toujours lu qu’il était franco-américain. Il est donc légitime à rentrer chez lui. Et il n’y a rien qui empêche Mme Torrent d’aller organiser des droits de garde ou de visite aux États-Unis. Pas plus qu’en Irlande. » À la question de savoir si le père a le droit de quitter l’Irlande avec les enfants, le procureur répond : « La décision irlandaise confiait la garde au père. Et on ne peut pas imposer à cette personne de demeurer dans un pays ou un autre. »

Plainte pour enlèvement

Pour le cabinet Portejoie, la nouvelle pourrait avoir de graves conséquences. L’avocat de la mère craint de perdre la trace du père entre les États-Unis et le Mexique. « Nous déposons plainte immédiatement pour enlèvement contre M. Fajardo et tous ses complices, notamment ceux qui ont favorisé le départ des jumeaux en Irlande. »

Source la montagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.