Elle tue sa belle-mère et fait croire à un cambriolage : elle est trahie par sa montre connectée

Le corps sans vie de Myrna Nilsson, 57 ans, avait été découvert en septembre 2016 dans la buanderie de sa maison située à Adélaïde, en Australie.

Caroline Dela Rose Nilsson, sa belle-fille, avait raconté aux enquêteurs que des cambrioleurs s’étaient introduits au domicile et avaient tué la quinquagénaire.

La jeune femme, âgée de 26 ans, avait expliqué qu’elle avait elle-même été ligotée et enfermée dans la cuisine par les malfaiteurs.

L’enquête vient de rebondir deux ans plus tard et ce grâce à la montre connectée que portait la victime au moment du drame.

Caroline avait déclaré que sa belle-mère et ses agresseurs s’étaient disputés pendant 20 minutes, or selon l’Apple Watch et les mesures du rythme cardiaque enregistrées, l’agression aurait débuté vers 18h38 et le décès serait survenu vers 18h45. L’attaque aurait donc duré 7 minutes.

De plus, Caroline a toujours maintenu que le meurtre s’était produit à 22 heures. Seulement voilà, selon la montre de Myrna, son coeur a arrêté de battre trois heures plus tôt.

Caroline a donc menti. “L’Apple Watch est un élément de preuve fondamental pour démontrer la fausseté du récit de l’accusée aux enquêteurs”, a déclaré la procureure en charge de cette affaire, Carmen Matteo.

La suspecte a été placée en détention provisoire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*