Meuse: il avoue le meurtre une semaine après avoir caché le corps

A Vaucouleurs dans la Meuse, un homme est en garde à vue depuis jeudi matin suite au meurtre de son colocataire, qu’il est venu avouer à la gendarmerie, une semaine après les faits. Il avait caché le corps dans la cave de leur immeuble.

Un homme de 33 ans résidant à Vaucouleurs dans la Meuse a avoué jeudi 5 au matin le meurtre de son colocataire, qu’il dit avoir tué involontairement au cours d’une violente dispute le 29 mars dernier. Il a immédiatement été placé en garde à vue.

Selon L’Est Républicain, qui a révélé l’information, le trentenaire a expliqué s’être disputé avec la victime à cause du ménage. C’est pendant qu’ils nettoyaient l’appartement ensemble que les événements ont dégénéré.

Malade et du coup maladroite, la victime a énervé son colocataire qui s’est alors mis à la frapper. « Il parle de coups au visage et d’un coup de genou au ventre », a déclaré le procureur de la République de Bar-le-Duc Olivier Glady.

Mais selon les dires du suspect, ce ne sont pas les coups qui ont tué son colocataire. Il aurait fait un malaise après, qui aurait là entraîné son décès. « Le suspect a lui-même constaté que son colocataire était mort », a ajouté le procureur.

Sauf qu’au lieu d’alerter les secours et les autorités tout de suite, le gardé à vue a paniqué, a caché le corps sous l’escalier dans la cave de leur immeuble rue Jeanne-d’Arc à Vaucouleurs et est allé se réfugier pendant une semaine chez son frère. Frère qui l’a convaincu d’aller se rendre à la gendarmerie dès qu’il a appris ce qu’il s’était passé.

Les premiers éléments de l’enquête ne permettent pas de confirmer le récit fait par le suspect. Une autopsie doit être pratiquée sur la victime pour établir les circonstances et les causes exactes de sa mort.

Source France soir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.