Allemagne: une camionnette fonce dans la foule à Münster, au moins trois morts

Au moins trois personnes ont été tuées et une vingtaine d’autres sont blessées ce samedi dans le centre-ville de Münster (nord-ouest de l’Allemagne).

Une camionnette a foncé vers 15h30 dans la foule dans cette ville de Rhénanie du Nord-Westphalie, notamment en direction de la terrasse d’un café.

« L’auteur des faits a foncé sur des terrasses de café et de restaurant sur une place du centre-ville », a déclaré une porte-parole de la police. Parmi les clients qui s’y trouvaient les autorités locales déplorent au moins « trois morts » et « 20 blessés dont six graves », a indiqué sur place Andreas Bode, un autre porte-parole de la police.

Le conducteur s’est suicidé par arme à feu peu de temps après les faits « dans son véhicule », selon les autorités. Le porte-parole de la police a indiqué qu’il était « trop tôt » pour parler d’attentat, même si plusieurs médias allemands assurent que les autorités allemandes pensent qu’il s’agit d’un attentat.

Les circonstances de l’événement restent troubles, a confirmé devant des journalistes le maire de Münster Markus Lewe. « Tout Münster est en deuil après ce terrible événement, nous pensons aux proches des personnes tuées, et souhaitons aux blessés un prompt rétablissement », a-t-il ajouté.

« Pas de spéculations »

Sur Twitter, la police s’est néanmoins contentée d’indiquer: « pas de spéculations », et a appelé les habitants de cette ville à éviter le centre pour laisser les secours mener leur opération.

Des images diffusées à la télévision allemande montraient plusieurs véhicules de police et de pompiers stationnés dans le centre de cette ville de plus de 300.000 habitants. Des policiers, dont l’un lourdement armé, étaient stationnés devant des banderoles de sécurité, selon des images de la chaîne n-tv. La police a également appelé sur Twitter les habitants à éviter le centre pittoresque de cette ville fréquenté par de nombreux cyclistes.

Selon plusieurs médias allemands dont le Süddeutsche Zeitung, le conducteur du véhicule serait un Allemand de 49 ans qui souffrait de troubles psychiques. La police n’a cependant pas confirmé ces informations à ce stade.

Les autorités allemandes sont sur le qui-vive depuis un an et demi en raison de plusieurs attentats islamistes perpétrés ou envisagés dans le pays, notamment une attaque à la voiture bélier en décembre 2016 sur un marché de Noël, qui avait fait 12 morts et fut revendiqué par Daesh.

d’après nos confrères BFMTV

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*