PARIS : Un père monte en haut d’une grue après avoir signalé le « DANGER » encouru par son fils de 2 ans, maltraité par sa mère

Ce dimanche aux alentours de 2 H 45 , un père de famille originaire du Gers s’est retrouvé en haut d’une grue de la célèbre avenue de Breteuil dans le 07 ème arrondissement de Paris.

Voilà maintenant plusieurs mois que le père indique aux différents services de la protection de l’enfance la situation de son fils Théo, tout juste âgé de 2 ans.

 » Mon fils, c’est ma vie et je me battrai pour qu’il sorte de cet environnement » indique ce père de famille qui estime et dispose d’éléments prouvant la mauvaise prise en charge de son fils par sa mère.

Selon lui, il estime que la protection de l’enfance, accompagné de certains magistrats qui ont eu à juger le dossier, n’a pas accepté de l’entendre. Ce père de famille revendique le droit à protéger son enfant, et c’est parfaitement entendable lorsque l’on sait que dernièrement, certains services sociaux ont suivi des familles dont l’un des enfants, est décédées sous les coups d’un de leurs parents. Il dénonce auprès de nos services, un acharnement à maintenir l’enfant dans un milieu hostile et dangereux. Le passif de Madame à l’égard de leur petit garçon lorsqu’ils étaient encore ensemble, laisse Chris dans le doute, d’une prise en charge correcte de son petit enfant.

Rien n’y fait, on continue à le priver de voir son fils, en lui retirant le rôle bienveillant qu’il avait à l’égard de son fils.

En réponse, on lui envoie le « RAID », pour lui prendre son enfant

Lorsqu’il a commencé à dénoncer l’attitude de sa compagne à l’égard de son enfant, les différents services de Police, ont selon ses dires fait le constat que la mère prenait difficilement en charge le petit Théo. Il a même par mesure de sécurité, procédé par ces services, un éloignement provisoire de la mère du domicile familiale. Le père s’est retrouvé seul, a élevé son enfant, comme il l’a toujours fait.

Pas toujours facile, car cette situation, et l’attitude de son ex lui aura fait perdre son emploi, son domicile, et maintenant sa chair.

Puis intervient une décision judiciaire totalement ubuesque selon lui avec des éléments mensongers, et fallacieux que seule la mère a inventé. La décision ordonne le retrait de son fils, pour être remis à sa mère. C’est le Raid qui intervient au domicile puis prendra l’enfant.

 » Cela à été très dur, pour moi, mais pour Théo… Je me rappelle de notre dernier regard croisé, c’était horrible, nous étions si mal » Extrait interview réaliser par Radio Capitole 

Alors Chris, ancien enfant placé, a fini par laisser les choses, et se taire pour ne pas reproduire ce qui s’est produit avec lui. Il s’est refusé à être le coupable d’une solution de placement pour son enfant. Il s’est ce que c’est le placement, cela fait plus de mal que du bien pour certain. Son vécu, il en parle, son histoire aussi, mais aussi son amour inconditionnel pour son fils, il le retransmet par cet appel à l’écouter, et à l’entendre une bonne fois pour toutes. Par ce que pour ce père de famille qui n’a pas revu son enfant depuis le 31 janvier dernier, son fils doit être en sécurité, protéger… Il s’estime lésé par une décision judiciaire abrupte et infondé.

Les nombreux cas de maltraitances, dont les services sociaux ont pourtant suivi les familles; Chris ne veut certainement pas que cela se produise sur son enfant. Il préférait prévenir, que guérir, mais guérir quoi au fond… Probablement la douleur indéniable d’un père qui tente de protéger tous simplement son enfant.

Radio Capitole vous propose d’écouter son témoignage poignant :

 

 

 

 

4 thoughts on “PARIS : Un père monte en haut d’une grue après avoir signalé le « DANGER » encouru par son fils de 2 ans, maltraité par sa mère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.