AFFAIRE Grégory : Nouvelle audition dans l’usine des JACOB pour vérifications d’alibi.

L'ancienne filature, aujourd'hui désaffectée, où travaillaient les époux Jacob. Capture d'écran Google Street View

Retour sur l’affaire des Jacob avec la mort du petit Grégory Villemin dans les Vosges.

Cette fois, les enquêteurs se penchent sur l’alibi fourni à l’époque par la famille JACOB en 1984. Les époux mis en examen pour séquestration suivie de mort en 2017 ont obtenu un assouplissement de leur contrôle judiciaire dont la chambre de l’instruction a validé leur retour dans leur domicile Vosgien.

Pour les Jacob, leur alibi est clair, ils se trouvaient pour Marcel Jacob à une réunion syndicale et pour sa femme elle travailler sur une machine dans l’usine.

Par mesure de vérification et sur réquisition du juge de l’instruction en charge de la procédure d’enquête et de l’information judiciaire ouverte, il s’agit de vérifier que leur alibi tient la route, et n’est pas contredit par des éléments matériels et témoignages direct ou indirect qui pourraient permettre à la manifestation de la vérité.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire