L’ado, qui a tué au hasard une femme, était fasciné par les vidéos de torture

Un collégien de 15 ans a avoué jeudi l’assassinat de Ginette Alvarez, une mère de famille de 57 ans retrouvée morte le 19 octobre dernier sur un chemin de Beauvois-en-Cambrésis (Nord).

Ce matin là, après une dispute avec ses parents, l’adolescent est parti de chez lui dans l’intention de tuer quelqu’un, pour « voir ce que cela faisait ».

Armé d’un couteau de cuisine, il est passé à l’acte dès qu’il a croisé une personne suffisamment isolée.

Le jeune homme avait déjà été entendu par les enquêteurs car il avait été aperçu à proximité de la scène de crime le jour des faits.

Et il venait de recevoir une nouvelle convocation. Se sentant ciblé, il a préféré de lui-même se livrer à la gendarmerie.

Placé en garde à vue, le collégien a expliqué qu’il aimait visionner les sites d’ultra-violence ou même de torture. « Il avait des préoccupations morbides et meurtrières très dérangeantes » a expliqué une source proche de l’enquête.

Le jeune homme avait un parcours scolaire chaotique mais était totalement inconnu des service de police. Sa famille ne faisait pas non plus l’objet d’un quelconque suivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.