Talloires-Montmin : sa famille est persuadée, le corps retrouvé pendu est celui d’Adrien Mourialmé

Si l’autopsie et les analyses ADN n’ont pas encore confirmé officiellement l’identité du corps retrouvé pendu à un arbre à Talloires, vendredi, la famille du jeune belge Adrien Mourialmé, elle, n’a plus vraiment d’espoir.

« Il y a très peu de doutes sur l’identité. Le signalement correspond à celui d’Adrien et des effets personnels ont été retrouvés près de lui », confie Me Decamp, l’avocat de sa famille à une de nos consœurs du média belge Sud Presse, dans un article à paraître aujourd’hui.

« Il portait ses chaussures de ville »

Plusieurs éléments sont mis en avant, d’abord le corps a été retrouvé par des randonneurs à 800 mètres du lieu où ce jeune homme de 24 ans a disparu en juillet dernier. Ensuite, comme nous l’indiquions dans nos précédentes éditions, ses effets personnels ont été retrouvés sur la dépouille. « Son portefeuille avec ses papiers d’identité, son téléphone portable, ainsi qu’un sac à dos contenant des vêtements de rechange pour un ou deux jours », énumère notre consœur belge.

Si avant de retrouver le corps, le nom de Nordahl Lelandais avait été évoqué, son implication a été écartée par le parquet d’Annecy depuis. La mort par pendaison sur un site très escarpé pourrait laisser à penser à un suicide à première vue. Mais la famille du jeune cuisinier est sceptique.

« Il n’était pas du tout dans cet état d’esprit », confirme Me Decamp. Pour lui, le sac contenant les vêtements de rechange « laisse plutôt penser qu’il comptait partir pour quelques jours ». Et pas pour une randonnée en montagne. « Il n’était pas habillé pour ce type d’activité, argumente-t-il dans Sud Presse. Il portait d’ailleurs ses chaussures de ville…»

Le parquet d’Annecy n’exclut d’ailleurs à ce jour aucune piste.

Source le Dauphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.