Toulouse : Il frappe sa compagne sous les yeux de ses enfants

Un homme de 30 ans était poursuivi hier devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour des violences sur son ex-compagne. Des faits devant leurs enfants de 2 et 3 ans qui ont eu lieu début mars. Il s’est ensuite fait arrêter par la brigade anticriminalité alors qu’il partait avec ses enfants. «Je suis très proche de mes enfants, je souhaitais juste les avoir avec moi pendant le week-end. Mais elle s’y est opposée alors je l’ai bousculée fortement. Elle est tombée sur le lit», affirme ce père.

La version de l’ex-femme est plus violente. Dans son audition, elle raconte que tout est parti de l’accusation de toxicomanie qu’elle a portée sur le père de ses enfants. «Il n’a pas supporté», a dit cette femme aux policiers. Fou de rage, cet homme serait alors venu la voir dans sa chambre d’hôtel. «Il m’a frappée dès que j’ai ouvert la porte…» La victime a même évoqué une tentative d’étranglement. L’homme a ensuite habillé ses enfants et a pris la fuite. Le vigile de l’hôtel, qui avait alerté les forces de l’ordre, n’a pas pu empêcher l’homme de s’enfuir. Il a menacé de se servir d’un couteau.

«Vous niez les violences mais nous avons des photos de la victime où l’on voit des traces de coups au visage», explique le président, en montrant une coupure sur la lèvre. «Sur la lèvre, ce n’est pas à cause de moi, elle a souvent un bouton de fièvre à cet endroit quand elle s’énerve !», répond le prévenu.

Cette phrase n’est pas du goût de la procureur, Hélène Gerhards : «C’est vrai que vous êtes un mari aimant et un bon père de famille…» ironise-t-elle. Avant de requérir une peine de 12 mois de prison, dont 3 avec sursis et une mise à l’épreuve de 2 ans, avec obligation de soin pour sa toxicomanie.

Après le délibéré, ce prévenu a été condamné à 12 mois de prison dont 6 mois avec sursis et mise à l’épreuve. Le tribunal a maintenu cet homme en prison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.