PMA et GPA : le nouveau combat de la Manif pour Tous

Cinq ans après son adoption, la loi Taubira, qui autorise le mariage entre personnes de même sexe, soulève moins de débats. Ses opposants préparent d’autres combats.

« J’aurais dû aussi franchir cette étape. » Dans un entretien publié hier sur le site BuzzFeed sur les 5 ans du Mariage pour tous, l’ancien président de la République, François Hollande, regrette de ne pas être allé jusqu’à la PMA pour toutes. Soit le droit pour les couples de femmes et les célibataires d’accéder à la procréation médicalement assistée. Il s’agissait pourtant d’une promesse de campagne.

« Je l’ai fait dans le souci de reprendre notre souffle, précise l’ancien président, parce que je ne voulais pas de nouveau offrir à tous ceux qui nous avaient combattus sur le mariage l’occasion de repartir dans la rue. » Il est vrai que la Manif pour tous mobilise aujourd’hui sur ce terrain. Les réunions publiques, organisées dans le cadre des états généraux de la bioéthique où la mesure est actuellement débattue, offrent une nouvelle tribune aux sympathisants et/ou militants de ce collectif. Ils dénoncent « une PMA sans père », premier pas vers la légalisation de la gestation pour autrui (GPA).

Avec LP

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire