Cahors : le protocole Emile pour mieux informer les familles sur les procédures judiciaires après le décès d’un enfant

Ce dispositif du nom du jeune garçon de Cardaillac décédé en février 2017 vient d’être signé par le tribunal de Cahors et l’association lotoise d’aide aux victimes, l’ALAVI. Il doit permettre aux parents d’être informés des procédures judiciaires en cas de décès d’un mineur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire