Un Australien de 12 ans vole la carte bancaire de sa mère et s’envole pour Bali

Le garçon a pris l’avion seul et a passé quatre jours dans un hôtel de l’île indonésienne.

« Il n’aime pas qu’on lui dise non et résultat, j’ai un gosse en Indonésie ». Voilà comment Emma, une mère australienne d’un garçon de 12 ans, résume la fugue de son enfant… à plusieurs milliers de kilomètres de son domicile. Au mois de mars, celui que la chaîne de télévision Channel9 a baptisé Drew a en effet volé la carte bancaire de sa mère, sauté dans un avion et passé quatre jours dans un hôtel de Bali, en Indonésie. Le tout sans être intercepté.

Le jeune garçon s’est enfui de son domicile de Sydney après s’être disputé avec sa mère. Il s’est d’abord envolé pour Perth, dans l’Etat d’Australie-Occidentale, avec la compagnie à bas coût Jetstar, et puis pour Bali, d’après la chaîne de télévision Channel Nine. « C’est facile, c’est bien trop facile. C’est un problème avec notre système », a-t-elle dit, appelant au renforcement des contrôles pour les jeunes. En Australie, les enfants de moins de cinq ans ne peuvent voyager non accompagnés. Entre cinq et 11 ans, ils disposent de billets pour mineur non accompagnés tandis qu’entre 12 et 15 ans, il leur faut une autorisation de leur tuteur légal.

Une chambre d’hôtel, un scooter et des bières

La famille s’était déjà rendue en vacances à Bali, haut lieu du tourisme indonésien. D’après Emma, son fils avait déjà tenté de réserver des vols en solo mais il s’était heurté au refus des compagnies au motif qu’il n’avait pas de lettre d’autorisation parentale. « Pendant des semaines, on a appelé au secours (les autorités australiennes) », a-t-elle poursuivi. « Lorsqu’il y a eu la première tentative pour l’Indonésie, on nous a dit que son passeport serait signalé ».

Drew a expliqué que la compagnie aérienne lui avait dit que, cette fois-ci, il n’avait pas besoin d’autorisation pour embarquer. Il a raconté avoir passé quatre jours à Bali, s’être enregistré à l’hôtel, avoir loué un scooter et bu de la bière avant qu’un ami n’alerte sa mère après avoir vu une vidéo géolocalisée de lui dans la piscine. Il aurait dit au personnel de l’hôtel qu’il était arrivé en avance et que sa sœur devait le rejoindre. Ces vacances ont coûté à ses parents 8000 dollars australiens (5000 euros), selon Channel Nine.

La police ne pouvait pas faire annuler son passeport

La police fédérale a expliqué avoir été alertée initialement des velléités d’escapade du garçon le 8 mars, avant d’apprendre qu’il se trouvait à Bali le 17 mars. L’enfant a été retrouvé par la police indonésienne le lendemain, puis ses parents sont partis sur l’île pour le récupérer.

Aucune alerte n’avait été émise pour l’empêcher de voyager à l’étranger, a ajouté la police, qui n’avait pas le pouvoir de demander l’annulation de son passeport en l’absence de délit présumé. Jetstar a dit à Channel Nine avoir modifié ses procédures.

Avec AFP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire