Affaire Grégory : le contrôle judiciaire de Murielle Bolle levé partiellement

Elle est mise en examen depuis juin 2017, soupçonnée d’avoir participé au rapt mortel de Grégory Villemin en 1984.

La deuxième aura été la bonne. Murielle Bolle, personnage clé de l’affaire Grégory, qui avait demandé une nouvelle fois à pouvoir rentrer chez elle dans les Vosges, a vu son contrôle judiciaire partiellement levé ce mercredi, a annoncé le procureur général Jean-Jacques Bosc.

Murielle Bolle est donc « autorisée à rentrer chez elle » par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Dijon, a indiqué le procureur général Jean-Jacques Bosc. Mise en examen, elle a en revanche toujours l’interdiction de rentrer en contact avec les protagonistes de l’affaire.

Avec AFP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire