Menaces de mort : Jawad Bendaoud condamné à 6 mois de prison avec sursis

Placé en garde à vue mardi matin pour menaces de mort à l’encontre de son ex-compagne, Jawad Benadoud est passé en comparution immédiate ce mercredi.

Deux mois après sa relaxe, Jawad Bendaoud, logeur de deux djihadistes des attentats du 13-Novembre, a de nouveau affaire à la justice, cette fois pour des menaces de mort à son ex-compagne.

Le procureur a requis 10 mois de prison dont 4 mois avec sursis et misa à l’épreuve.

Il a requis aussi l’interdiction de contact avec son ex-compagne, selon une journaliste CNews sur place.

Menaces par « textos et appels »

Placé en garde à vue mardi matin en Seine-Saint-Denis pour « menaces de mort par conjoint ou ex-conjoint, il a été présenté au parquet en vue d’une comparution immédiate ce mercredi au tribunal de Bobigny.

Les menaces qui lui sont reprochées remontent à « fin mars » et ont été délivrées « à distance » par « textos et appels », a précisé une source proche de l’enquête. « Je vais te tuer », « je vais t’égorger », a-t-il notamment déclaré à son ex-compagne, avec qui il a un fils.

Une « langue de vipère »

Durant son procès, Jawad Bendaoud a été très critique envers son ancienne compagne.

« Vous avez pas idée de la langue de vipère que c’est. Je vais la quitter, j’ai un avion de chasse qui m’attend », aurait-il justifié selon les journalistes sur place.

Il a imploré le juge de Bobigny de ne pas retourner en prison, où il avait passé presque un mois à l’isolement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire