Affaire Lelandais : les parents de Nelly Balmain ont été entendus à Valence

Les époux Balmain sont sortis « rassurés », ce vendredi, du palais de justice de Valence. Ils ont été entendus pendant quatre heures par un juge d’instruction suite à la réouverture, en janvier dernier, de l’enquête sur la disparition de leur fille en 2011.

Les époux Balmain se sentent enfin « écoutés« . Ils ont quitté le palais de justice de Valence « rassurés« , ce vendredi après-midi après avoir été entendus pendant quatre heures par un juge d’instruction.

Quatre heures d’audition

Nelly Balmain, 29 ans, a disparu en août 2011, à Saint-Jean-en-Royans dans la Drôme.L’enquête a été rouverte en janvier dernier. Elle vise à savoir si Nordahl Lelandais pourrait être impliqué dans sa disparition.

Ce vendredi, les parents de Nelly Balmain ont été entendus en tant que partie civile suite au dépôt de plainte. « Au bout des quatre heures d’interrogatoire, la famille a dit merci au juge d’instruction » explique l’avocat des époux Balmain, Bernard Boulloud.

« On voit que la justice se met maintenant en mouvement avec des moyens considérables, elle fera tout pour trouver la vérité ».

Maître Boulloud regrette des erreurs au début de l’enquête

« _L’enquête à l’époque a été menée avec les moyens du bord_, l’ordinateur et le téléphone de Nelly ont été donnés à une association caritative puisque ses parents pensaient qu’ils n’avaient plus d’utilité, c’est bien dommage aujourd’hui on serait bien content d’avoir ces éléments »explique Bernard Boulloud.

L’avocat des époux Balmain reste tout de même confiant sur l’enquête menée aujourd’hui : « le juge d’instruction a vraiment mis de l’humain dans les rouages et les magistrats instructeurs vont tout faire pour qu’on trouve la vérité, mieux vaut tard que jamais et je pense que ça va avancer« .

Une autre affaire a été relancée dans la Drôme, celle concernant la disparition d’Eric Foray à Chatuzange-le-Goubet en septembre 2016. Son conjoint, Régis Pique, a également déposé une plainte avec constitution de partie civile et sera entendu par un juge ce lundi.

Avec FB Ardèche

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire