Essonne : Il décrit une tentative d’enlèvement à Yerres, les écoles sous surveillance

Les faits se seraient déroulés ce lundi, à la pause de midi, aux abords du groupe scolaire des Camaldules. L’écolier a décrit une camionnette blanche et plusieurs personnes à bord. L’affaire est prise au sérieux par la mairie et la police nationale.

Il y aura des véhicules de police dans les jours qui viennent aux abords des écoles de Yerres. La conséquence de faits qui se seraient déroulés ce lundi, au moment de la pause du midi, à proximité du groupe scolaire des Camaldules. Un enfant de 10 ans a raconté à ses parents, puis à la police, qu’il avait été abordé par des personnes qui circulaient à bord d’une camionnette blanche. Ils lui auraient dit : « Allez, monte gamin, on ne va pas te manger. »

Un message des parents de l’enfant a aussitôt été relayé sur une page locale d’un réseau social pour alerter : « Un homme sortant d’une camionnette a voulu emmener notre fils en balade. Il a insisté méchamment. Notre fils a couru pour rentrer. Il y avait un conducteur au volant de cette camionnette. » Devant le refus de l’écolier, l’utilitaire se serait alors éloigné. L’enfant a décrit un homme d’environ 50 ans et un véhicule sans inscription.

« Le discours de l’enfant est jugé crédible, estime une source proche de l’enquête, même si, à une époque, il y avait une rumeur qui voulait que des camionnettes blanches étaient régulièrement vues à côté des établissements scolaires. Mieux vaut effectuer des recherches pour rien que de passer à côté de quelque chose, d’autant plus quand il s’agit d’enfants. »

Le contexte du viol et du meurtre d’Angélique, 13 ans, dans le Nord, pousse aussi les policiers à ne négliger aucune piste, aucun détail. Depuis ce lundi, trois personnes ont été entendues, dont une fillette qui a raconté qu’elle avait été témoin de la scène. L’inspectrice d’académie de la circonscription de Montgeron a également rédigé une lettre adressée aux parents d’élèves pour les avertir de ces faits.

Les images des caméras de surveillance étudiées

« Nous avons mis en place des patrouilles de police devant l’école, insiste Olivier Clodong, maire (SE) de Yerres. C’est la première fois, à ma connaissance, que de tels faits sont décrits en ville. Nous prenons cette affaire au sérieux. »

Les enquêteurs ont visionné les images des quelque 140 caméras qui scrutent les rues de la ville pour retrouver la trace d’un véhicule correspondant à la description. En vain. Ils ont par ailleurs effectué des vérifications auprès de propriétaires de camionnettes blanches. Sans rien trouver non plus de ce côté. « Des personnes confirment avoir vu une camionnette blanche, mais qui était sur un chantier », répond une source judiciaire.

Récemment, en Essonne, au moins deux tentatives d’enlèvement ont été décrites par des enfants. Le 22 mars, à Villebon-sur-Yvette, une fillette de 7 ans a été attrapée par le bras par un homme qui faisait son footing sur le complexe sportif où la classe de l’écolière participait à une course d’orientation. L’homme aurait été mis en fuite par les cris d’un camarade de classe de la petite fille.

En janvier, à Corbeil-Essonnes, une adolescente de 13 ans qui attendait à un arrêt de bus a été secourue par une femme qui passait par là. Un homme âgé d’une trentaine d’années essayait de faire monter de force la jeune fille dans sa voiture.

Avec LP 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire