Essonne : 4 enfants tentent de se faire enlever en quelques mois

Ils ont 7 ou 13 ans, parfois moins, et se font interpeller à la sortie de l’école par des individus louches. L’Essonne fait face à de multiples tentatives d’enlèvement ces derniers mois. Et la tendance inquiète.

Essonne : 4 tentatives d’enlèvement  d’enfants depuis janvier

La dernière tentative connue aurait eu lieu ce mercredi 2 mai, devant une école maternelle de Brétigny-sur-Orge… Et elle témoigne d’une tendance inquiétante. Ce n’est malheureusement pas la première fois qu’un inconnu tente d’enlever un enfant en bas âge à la sortie de son école, en Essonne. Sud Ouest en dénombre 4 depuis janvier.

A Brétigny-sur-Orge, l’enfant qui a manqué de se faire enlevé est âgé de trois ans seulement comme l’indique Le Parisien. La mère du petit à décidé de porter plainte, ce qu’elle excluait de faire dans un premier temps. La tentative de rapt s’est déroulée à 11h30, devant l’école maternelle Jean-Macé. La mère, venue récupérer son fils, discutait avec une maman. L’enfant jouait dans son dos quand un homme attrape son bras. « Mais qu’est-ce que vous faites ? », lui demande-t-elle alors, à en croire les témoignages recueillis par le quotidien. L’homme s’est alors enfui en courant et n’a pas pu être identifié. Toutefois, une « description précise circule parmi les parents » assure Le Parisien. La mère, sous le choc, ne se décide pas tout de suite à aller au commissariat. La réponse politique ne s’est pas faite attendre : Nicolas Méary, le maire UDI de la ville a annoncé « mettre les moyens en place pour surveiller les entrées et les sorties sans attendre ». Il a également invité la population à « ne pas céder à la panique », rappelant que tout cela « pourrait être un malentendu ».

Essonne : les enfants ont entre 3 et 13 ans

En avril, c’était à Yerres que l’on s’inquiétait d’une potentielle tentative d’enlèvement. Un écolier de 10 ans aurait été interpellé par plusieurs individus à bord d’une camionnette blanche, comme l’indique Le Parisien/Aujourd’hui en France. « Allez, monte gamin, on va pas te manger », auraient-ils dit. Le garçon, qui décrit « un homme de 50 ans et un véhicule sans inscription », a été entendu par la police. « Le discours de l’enfant est jugé crédible,même si à une époque, il y avait une rumeur qui voulait que des camionnettes blanches étaient régulièrement vues à côté des établissements scolaires. Mieux vaut effectuer des recherches pour rien que de passer à côté de quelque chose, d’autant plus qu’il s’agit d’enfants », a estimé une source proche de l’enquête. Là aussi, la mairie a assuré prendre l’affaire très au sérieux. « Nous avons mis en place des patrouilles de police devant l’école. Nous prenons cette affaire au sérieux », a indiqué Olivier Clodong, le maire (SE) de la ville.

Un mois plus tôt, une autre tentative d’enlèvement s’est déroulée devant l’école des Casseaux de Villebon-sur-Yvette. Aucun adulte n’a été témoin des faits, rappelle le quotidien. Toutefois plusieurs écoliers de CE1 ont décrit la scène : lors d’une course d’orientation sur le complexe sportif Saint-Exupéry, une élève aurait été abordée par un joggeur. « La classe était éparpillée, le joggeur l’a attrapée par le bras et a commencé à l’emmener vers le souterrain », décrit un proche des parents pour Le Parisien. « Elle a crié et s’est débattue. Elle s’est accrochée au grillage de l’aire de jeux à proximité ». Un autre élève aurait repéré l’adulte et lui aurait crié « lâche ma copine, lâche ma copine ». A nouveau, le ravisseur s’est enfui sans avoir été identifié. Il est actuellement recherché. La mairie a appelé, dans un communiqué, à « ne pas tirer de conclusions hâtives ».

La plus vieille tentative recensée à eu lieu en janvier. Une collégienne de 13 ans a été victime d’une tentative de rapt à Corbeil-Essonnes le vendredi 26 janvier, alors qu’elle attendait son bus prêt de l’établissement scolaire. L’agresseur, qui conduisait une Renault Clio, est passé à l’acte vers 17h10 comme le précise Le Parisien. Il a été mis en fuite par l’intervention d’une femme. Suite aux déclarations de la victime, la police a interpellé un suspect âgé d’une trentaine d’années.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire