Cécile Bourgeon veut être hypnotisée pour retrouver le corps de Fiona

Où a été enterré le corps de la petite Fiona, peu après sa mort à l’âge de 5 ans, en mai 2013? C’est pour répondre à cette question que Cécile Bourgeon, sa mère, souhaite avoir recours à un hypnotiseur, selon Le Parisien.

Un médecin spécialiste de cette pratique aurait même donné son accord, alors même que le procès de Cécile Bourgeon et de son ex-compagnon Berkane Makhlouf n’avait pas permis de savoir ce qu’était devenu le corps de la fillette.

Cécile Bourgeon  et son ex-compagnon Berkane Makhlouf avaient affirmé avoir enterré le corps dans une forêt, mais sans pouvoir se souvenir précisément où. Et les intenses recherches des enquêteurs étaient restées vaines.

CONDAMNÉE À 20 ANS DE PRISON

En février dernier, la mère de Fiona Cécile Bourgeon a été condamnée en appel – comme son ex-compagnon Berkane Makhlouf – à 20 ans de réclusion sans période de sûreté pour « coups mortels aggravés » sur Fiona.

La mère, qui nie toute maltraitance, a déposé un pourvoi en cassation qui devrait être examiné à l’automne.

Âgée de 30 ans, elle purge sa peine à la prison de Lyon-Corbas (Rhône).

« Pour le corps de Fiona, j’ai réfléchi, il n’y a qu’une solution : un hypnotiseur », avait-elle confié à l’un de ses avocats, fin mars.

En France, un témoignage obtenu sous hypnose n’est pas recevable, a confirmé la Cour de cassation en 2001.

Une méthode autorisée en Belgique

Mais dans le cas de Cécile Bourgeon, l’enjeu ne porte pas sur la culpabilité… Aussi, ses avocats Mes Portejoie pensent que Cécile Bourgeon pourrait, sous hypnose, identifier plus précisément « le chemin de terre sinueux, la maison grise, la balise de randonnée… » évoqués au procès.

Et de rappeler: « Aucun expert n’a affirmé que l’amnésie [des coaccusés] était feinte ».

En Belgique, où son utilisation dans le cadre d’affaires judiciaires est permise depuis la fin des années 1990, l’hypnose a déjà permis de faire avancer des enquêtes voire de confondre des suspects. Mais son recours reste exceptionnel.

DL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire