Disparition de Léa, 20 ans, à Nantes : son père témoigne pour relancer l’enquête

La jeune femme n’a plus donné de signe de vie depuis le 13 décembre dernier.

Le mystère reste entier cinq mois après la disparition inquiétante de Léa Petitgas, une jeune femme de 20 ans, à Nantes (Loire-Atlantique). Son père témoigne auprès de France Info pour que l’affaire ne soit pas oubliée et pour éviter que ce dossier pris en charge par la police ne se referme.

La famille de cette jeune femme décrite comme rêveuse, encore un peu dans l’adolescence, vit dans l’angoisse. Selon ses proches, Léa n’avait aucune raison de disparaître volontairement. Elle venait de trouver un travail dans une maison de quartier et n’aurait jamais abandonné ses chats dans son appartement.

« Ce qui me fait peur ce sont tous les détraqués, les pédophiles, tous les gens qui sont attirés par les jeunes filles » déclare Christophe Petitgas, le père de Léa.

Le témoignage de Christophe Petitgas, le père de Léa (France Info)

Gardant l’espoir que l’enquête aboutisse enfin, il a placardé et distribué 1 500 affiches dans les rues de Nantes. « On se demande combien de temps cela va durer, le temps que l’on va devoir encore attendre. On espère que l’enquête se déclenche et que l’on retrouve Léa saine et sauve ».

Deux appels à témoins

Léa Petitgas a disparu le 13 décembre dernier, au petit matin, vers 8 h 30, alors qu’elle venait de quitter son appartement pour se rendre à son travail en bus. Selon France Info, son téléphone portable a borné devant son immeuble puis aux abords de l’arrêt de bus.

Depuis, son téléphone est resté muet et aucun mouvement n’a été constaté sur son compte bancaire, ce qui semble plus inquiétant.

Un premier appel à témoins pour disparition inquiétante avait été lancé par la police le 20 décembre dernier, puis un deuxième le 27 février. Une information judiciaire a également été ouverte par le parquet de Nantes pour enlèvement et séquestration.

Nouvel [] suite à la inquiétante à de âgée de 20 ans. Sans nouvelle depuis le 13 Décembre 2017.

Pour la police comme pour le procureur de Nantes, Pierre Sennes, cette disparition reste une priorité et deux groupes de la police judiciaire sont mobilisés, épaulés par un service spécialisé dans les disparitions inquiétantes.

Léa Petitgas est une jeune femme brune, de corpulence fine, qui mesure 1, 47 m. Le jour de sa disparition, elle portait un pantalon bleu, une veste kaki et une écharpe foncée. Les personnes pouvant apporter des renseignements sur cette disparition peuvent contacter le 02 53 46 75 00, le 06 13 83 30 97 ou le 06 43 16 18 24.

Source LP 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire