Il viole sa petite fille de 13 mois, et la tue, il est libre et non-poursuivi par la Justice

C’est une histoire particulièrement étrange. Une fillette de 13 mois est morte en 2012 dans le lit de son père, étouffée. L’enquête démontre qu’elle a été violée peu avant de mourir. Mais, l’homme ne sera pas inquiété.

LES REQUÊTES DE LA MÈRE IGNORÉES

Les faits se déroulent le 12 décembre 2012, dans la région de Cumbrie, au Royaume-Uni. Une petite fille de 13 mois passe la nuit chez son père. Elle sera retrouvée morte par les autorités. Selon les enquêteurs, elle est alors morte d’étouffement. Mais, l’enquête ultérieure d’un médecin légiste permettra de découvrir un autre élément. Elle aurait été agressée sexuellement très peu de temps avant de mourir.

Nos confrères du Guardian rapportent toutefois que ces éléments  ne sont pas suffisants pour la justice britannique ouvre de nouveau cette affaire, au grand dam de sa mère. Selon elle, le père l’aurait violée et tuée volontairement ensuite afin de cacher son crime. Des éléments de l’enquête ont notamment permis de savoir que le père regardait desvidéos pornographiques sur son ordinateur alors que la fillette dormait à côté de lui.

L’enfant aurait été victime d’une pénétration anale. Autant d’éléments qui rendent la décision de justice incompréhensible pour sa mère. Mais, de son point de vue, la responsabilité serait celle des enquêteurs qui auraient bâclé le travail. Le cas ne pourra désormais plus être ouvert si de nouveaux événements ne sont pas apportés.

1 Comment

Laisser un commentaire