Paris : Un homme retranché sur la grue avenue de Breteuil à Paris depuis ce matin.

Depuis ce matin, 3h30, Philippe VEYSSET est perché sur une grue, 46 avenue de Breteuil, à Paris 75007.

Après d’innombrables brimades et tentatives éhontées de manipulation – il a notamment été victime d’un viol volontairement impuni -, son fils Tadeusz se trouve aujourd’hui dans une situation dramatique (déscolarisation depuis un an, addiction aux jeux vidéo, état semi-dépressif).

A l’heure où se débattent les dispositions Latombe dans le cadre de la réforme de la Justice, cette action rappelle que les papas déjà séparés qui affichent une revendication éducative, restent l’objet des pires injustices.

Le Collectif La Grue jaune soutient cette action courageuse, qui milite pour davantage d’égalité parentale dans les séparations et signe l’urgence d’instituer une justice familiale.

Ce sont les mots qui nous sont adressés par le père de famille, depuis que sa situation devenue comme parmi tant d’autres catastrophique . Ce père s’est décidé à monter sur la grue identique à celle de Christopher Magniez.

Souvenez-vous il y a un mois, un autre papa se retranché sur cette même grue à Paris.

Mais qui est ce papa retranché sur une grue en ce dimanche ? 

Philippe Veysset est un « vétéran » de la cause. L’homme est porte-parole de l’association La grue jaune et militant actif de la parité parentale entre mère et père vis à vis de leurs enfants. Il souhaite que l’on puisse «donner une position centrale à la question des droits de l’enfant à ses deux parents, en cas de séparation. Mais également, ajoute-t-il, à demander la refondation du système judiciaire sur la question des affaires familiales ».

Les actions des pères, qui se sont multipliées notamment au cours de l’année 2013, s’étaient faites beaucoup plus rares ces derniers mois. « L’action de Paris permettra peut-être que le sujet ne tombe pas dans l’oubli », souligne le collectif La grue jaune.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire