Agression sexuelle à Koh Lanta : le témoin présent dément tout attouchement

Candide Renard, une candidate âgée de 21 ans, affirme avoir été agressée sexuellement dans la nuit du 4e au 5e jour de tournage du prochain Koh Lanta par un autre participant qui s’appelle Eddy Guyot.

Au moment des faits, ils se trouvaient dans une hutte, avec deux autres candidats : la participante Aurélie et un autre candidat.

Contrairement à ce qui a été dit, ce n’est pas  Candide qui a appelé les secours mais Aurélie car elle était victime d’un petit « mou » de santé.

Elle les a contactés via le talkie-walkie d’urgence à disposition des candidats, après qu’Eddy a « cassé » la valise dans lequel le talkie walkie était présent.

Avant l’arrivée des secours,Candide ne se sentait pas très bien, et se serait mise à l’écart du groupe. Eddy se serait alors enquis de son état de santé, et lui aurait dit : « ça tombe bien, les secours arrivent. »

C’est lorsque les secours sont arrivés sur les lieux, que Candide leur a assuré avoir été victime d’attouchements sexuels de la part d’Eddy.

Dans le déroulé de l’aventure, Candide était alors à la fin d’aventure, ses concurrents semblant bien plus forts qu’elle.

Un autre témoin, qui était également présent, affirme qu’il n’a pas été témoin ni d’attouchement, ni de tentative d’attouchement. Le témoin ne dormait pas, il était bel et bien éveillé au moment de l’agression présumée.

Par ailleurs, Closer révèle également que la productrice de l’émission, Alexia Laroche-Joubert, ne s’est pas rendue sur le lieu du tournage, aux îles Fidji, mais a géré la crise depuis Paris.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire