Maison de l’horreur en Californie : la mère des 10 enfants torturés incarcérée à son tour

Dix enfants ont été découverts vivant dans des conditions atroces et ayant subi des tortures. Les deux parents sont désormais en détention.

Ina Rogers, la mère de 10 enfants vivant dans des conditions atroces et torturés dans une nouvelle maison de l’horreur en Californie, est en détention depuis mercredi soir.

C’est en ramenant chez lui, à Fairfield, un enfant porté disparu par ses parents, que les policiers avaient découvert les enfants blottis les uns contre les autres sur le parquet du salon. Agés de 4 mois à 12 ans, ils vivaient au milieu d’excréments humains et animaux, d’ordures et d’habits éparpillés partout sur le sol.

Ina Rogers, 30 ans, et son mari Jonathan Allen, 29 ans, ont été arrêtés le 31 mars à leur domicile. Dans un premier temps, la mère avait été inculpée d’un seul chef d’accusation mineur, et remise en liberté sous caution.

« Au cours de l’enquête, les enfants ont décrit en détail les cas d’abus », ont précisé les autorités californiennes. Ils ont également expliqué que leur mère était au courant et surtout qu’elle avait participé aux maltraitances qui duraient depuis des années.

Coups, strangulations, simulations de noyade…

Ina Rogers fait donc maintenant face à neuf chefs d’accusation de maltraitance d’enfants, qui correspondent à des crimes, et elle a été conduite en prison. Quant au père, il est inculpé pour sept chefs d’accusation de torture et neuf d’abus.

View image on Twitter

« De manière continue, les enfants étaient frappés, étranglés, mordus, visés avec des armes telles que des arbalètes et des pistolets à air comprimé, frappés avec des armes telles que des bâtons et des battes de baseball, soumis à la torture du waterboarding (simulation de noyade) », selon l’acte d’accusation établi par le parquet. Certains ont également été brûlés avec de l’eau bouillante, selon la même source.

Les deux parents nient toutes ces accusations assurant « s’efforcer de devenir des bons parents ». Jonathan Allen a donné une interview depuis sa prison dans laquelle il assure « ne pas être un monstre » et estime que ses enfants ont été manipulés.

Les dix enfants ont été pris en charge par la sœur d’Ina Rogers et sa mère.

Cette horrible affaire rappelle celle de la famille Turpin, en Californie également. Louise et David Turpin ont séquestré et affamé leurs treize enfants pendant plusieurs années, et ont été inculpés en janvier pour torture et maltraitance.

Avec AFP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire