Indre-et-Loire : La nounou au bébé secoué condamnée à trois ans avec sursis.

Une assistante maternelle de l’indre-et-loire est condamnée à 3 ans de prison avec sursis après avoir secoué le bébé dont elle avait la garde. C’est le tribunal de Tours (Indre-et-Loire) qui a rendu la sentence sans suivre les réquisitions du Parquet qui avait réclamé 4 ans d’emprisonnement avec sursis.

En décembre 2015, le bébé âgé de 7 mois avait dû être conduit aux urgences de Clocheville par la mère. L’enfant était inconscient et souffrait d’un hématome sous-dural de sa boîte craniène ainsi que d’une hémorragie interne. Le pronostic de ce petit était engagé selon l’équipe médicale.

Les services médicaux ont alors alerté le parquet pour suspicion de maltraitance et mise en danger de l’enfant mineur. L’enfant souffre du syndrome du bébé secoué, d’origine non accidentelle. Un rapport établira que les secousses ont pu remonter entre 48 heures et plusieurs semaines avant son hospitalisation.

Rapidement mis hors de cause, les enquêteurs se dirigent vers l’assistante maternelle, seule personne en contact avec l’enfant. Durant sa garde à vue, la nounou a reconnu avoir secoué l’enfant légèrement pour qu’il cesse de pleurer.Si elle ne lui a pas tenu la tête, elle se défend d’avoir voulu commettre un geste violent. Mais elle reconnaît avoir usé de ce « geste éducatif » à plusieurs reprises, notamment le même jour.

Tout au long de l’instruction, la jeune femme changera plusieurs fois de version et deviendra souvent confuse dans ses propos. L’assistante maternelle ne pratique heureusement plus ce métier et elle est devenue serveuse. L’enfant va bien aujourd’hui après avoir subi plusieurs opérations. La suite réservée à ce petit bonhomme sera à évaluer plus tard.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire