St-Etienne : L’enfant infirme et maltraité, cette affaire sera jugée en appel

L’association Enfance et Partage, par la voix de Me Annick Sadurni, s’était constituée partie civile devant la cour d’assises de la Loire en mars 2017, pour une fillette de 4 ans, invalide à 99 %, qui ne parlera jamais, ne marchera jamais et ne sera jamais autonome pour manger ou se vêtir.

La petite Appelouse, alors âgée de neuf mois, avait été admise à l’hôpital de Firminy, dans le coma et présentant tous les symptômes du bébé secoué.

À la barre de la cour d’assises de la Loire, les parents, Kosovars, s’étaient renvoyés mutuellement la responsabilité des graves blessures de leur enfant. La mère, reconnue comme seule coupable, a été condamnée en première instance à sept ans de prison. Le père, acquitté pour les violences sur l’enfant, a écopé de trois ans pour des violences commises sur son épouse.

À l’issue du procès, le parquet a fait appel de cette décision. C’est donc à Bourg-en-Bresse, que se tiendra un nouveau procès du 22 au 25 mai. Là encore, l’association Enfance et partage avec MeSadurni et Yves Tuzzolino, administrateur ad hoc de l’enfant, seront présents pour représenter la petite fille.

D’après le Progrès 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire