La demande de remise en liberté de Tariq Ramadan rejetée

La cour d’appel de Paris a décidé du maintien de l’intellectuel Tariq Ramadan en prison.

Tariq Ramadan ne sortira pas de prison.

La cour d’appel de Paris a décidé ce mardi de rejeter sa demande de remise en liberté, rapporte BFMTV.

L’intellectuel musulman est atteint de sclérose en plaque. La justice a considéré que son traitement était compatible avec son maintien en détention. Il n’y aura pas de nouvelle expertise médicale à ce sujet.

Importante figure médiatique, Tariq Ramadan est accusé de multiples viols, en France, par deux femmes. L’une Henda Ayari, aurait été violée à Paris en 2012, l’autre « Christelle », qui a souhaité rester anonyme, affirme l’avoir été à Lyon en 2009.

Toutes deux ont parlé après le mouvement de libération de la parole des femmes #metoo, qui a suivi l’affaire Weinstein, à l’automne dernier, aux États-Unis.

Une troisième femme doit être bientôt entendue, qui dénonce des faits similaires.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire