Une semaine après sa disparition à Lens, le jeune Théo est toujours porté disparu

Le jeune Théo Hallez a disparu le 27 mai dernier aux alentours de 5h30 du matin. La PJ de Lille a été saisie de l’affaire. La disparition est considérée comme inquiétante.

Théo Hallez n’a toujours pas donné signe de vie. La disparition est considérée comme inquiétante par les enquêteurs, selon France 3. Depuis une semaine, cet adolescent de 14 ans, qui a été vu pour la dernière fois dimanche 27 mai 2018 aux alentours de 5h30 du matin par sa mère au domicile familial, situé dans le centre de Lens (Pas-de-Calais), et qui avait alors expliqué raccompagner un ami chez lui, d’après France 3, reste introuvable. Le jeune homme venait juste de rentrer de la discothèque « Le Purple », basée route de Lille, à Loison-sous-Lens.

Interrogé par les enquêteurs, l’ami que Théo Hallez avait raccompagné, et qui habite non loin de chez lui, a fait savoir qu’il avait discuté avec l’adolescent un petit moment avant de rentrer. Désormais, les recherches s’intensifient, en particulier du côté de la famille et des proches inquiets. « On en avait mis peu [d’affiches ndlr.] jusqu’à présent parce qu’on ne voulait pas que ça puisse faire peur à Théo et que ça l’empêche de revenir, mais maintenant, on va diffuser plus largement », a notamment confié la mère de Théo Hallez à La Voix du Nord.

La PJ de Lille chargée des investigations

Dès le lundi 28 mai pourtant, une enquête avait été ouverte pour retrouver l’adolescent de 14 ans. Un appel à témoins avait même été lancé dans la foulée. Toute personne susceptible de fournir des renseignements au sujet de cette disparition est toujours priée de prendre contact avec l’hôtel de Police de Lens au 03-21-13-51-31 ou 03-21-13-52-47, pour ce qui concerne les heures ouvrables, ou au 03-21-13-50-83, en dehors de ces horaires. De type européen, mesurant 1m 80 et de corpulence mince, Théo Hallez portait, lors de sa disparition, un jeans anthracite, un t-shirt noir et des baskets de la marque NIKE vertes et blanches. Autre signe distinctif évoqué par l’appel à témoins : Théo Hallez « porte habituellement une chevalière en métal blanc à l’annulaire droit ». À noter que son téléphone est coupé. Comme le rapporte encore La Voix du Nord, la PJ de Lille a été chargée des investigations et jeudi dernier, des recherches, notamment dans les environs du parc de la Glissoire à Avion, ont été organisées. France 3 précise que l’étang du parc aurait été sondé. Sans succès. Pour l’heure, pas de « piste privilégiée », confie la PJ. Aucune interpellation n’aurait encore eu lieu, précise-t-elle.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*