Val-d’Oise : La femme est secourue grâce à un SOS écrit sur un bout de papier

picto info
Victime de violences de la part de son mari, une femme a lancé un SOS par la fenêtre d’un immeuble de Franconville… Et a permis l’intervention de la police.

C’est une feuille de papier lancée depuis les étages qui atterrit devant le hall d’entrée de la résidence. Une passante qui se promène alors devant l’immeuble de Franconville la remarque, la récupère et parvient à lire : « SOS Appelez la police ! SVP. 8e porte gauche. »

C’est un appel au secours que vient de récupérer cette personne, ce samedi soir, un peu avant 19 h 30. La scène se passe rue Pierre-et-Curie. La passante devine alors la situation désespérée dans laquelle se trouve cette victime qui a jeté ce message sous forme de bouteille à la mer. Elle réagit immédiatement en alertant les services de police qui dépêchent sur place une patrouille. Quelques minutes plus tard, les fonctionnaires retrouvent ainsi la dame, qui leur remet le SOS, et identifient la provenance de l’appel au secours.

Prise de violentes douleurs au ventre

C’est dans ces circonstances que les fonctionnaires grimpent au dernier étage de la résidence, et se présentent à la porte de l’appartement. Un homme leur ouvre la porte. Il est manifestement alcoolisé. Les policiers remarquent surtout derrière lui la présence d’une femme qui ne semble pas aller bien, et paraît en état de choc.

Les policiers décident d’interpeller l’homme alors que sa compagne est conduite au commissariat de police pour être auditionnée. Mais arrivée sur place, la femme qui est âgée de 34 ans, se plaint de douleurs violentes au niveau de son ventre. Elle présente par ailleurs plusieurs hématomes à l’épaule et au bras gauche. La victime se trouve alors prise en charge par les secours.

Quant à son compagnon, âgé de 49 ans, il a été placé dans la soirée en garde à vue au commissariat d’Ermont. Ses droits ont été différés du fait de son alcoolisation importante.

Avec le Parisien 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*