Harvey Weinstein, inculpé de viol et agression sexuelle, plaide non coupable

© AFP/Archives / Par Catherine TRIOMPHE | Le producteur américain Harvey Weinstein le 16 décembre 2013 à Los Angeles

Il est apparu ce mardi au tribunal de Manhattan.

Comme attendu, Harvey Weinstein a plaidé non coupable ce mardi des accusations de viol et d’agression sexuelle portées contre lui, ouvrant une bataille judiciaire emblématique pour le mouvement #MeToo, qui rêve de le voir derrière les barreaux.

Le producteur déchu est arrivé au tribunal de Manhattan à 10 heures locales (16h à Paris), pour une lecture formelle de l’acte d’accusation. C’est sa première apparition publique depuis le début de « l’affaire » qui porte son nom.

 

Il a été inculpé le 25 mai pour avoir forcé une femme à lui faire une fellation en 2004, et pour avoir violé une autre dans un hôtel de Manhattan en 2013, un crime qui pourrait lui valoir jusqu’à 25 ans de prison.

Les deux accusatrices restent anonymes

Deux femmes sont mentionnées dans l’acte d’accusation, mais près d’une centaine a affirmé depuis octobre avoir été harcelées ou abusées sexuellement par Weinstein sur plusieurs décennies. Faisant du producteur le catalyseur du mouvement #MeToo et l’un des pires prédateurs sexuels de l’histoire récente américaine.

Aucun détail sur l’identité des deux accusatrices n’a été donné par le procureur. L’avocat de Weinstein, Ben Brafman, a affirmé que la plainte pour viol venait d’une femme ayant eu une liaison consentie 10 ans durant avec Weinstein, mais l’information n’a pas été confirmée.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*