Femme brûlée à Pau : le compagnon écroué pour actes de torture

L’homme est soupçonné d’avoir aspergé de soude sa compagne, quartier Camors à Pau, le 25 mai dernier.

L’enquête concernant des faits présumés de violences conjugales, survenues le 25 mai dans le quartier Camors à Pau, est toujours en cours. Le parquet a ouvert une information judiciaire. L’homme, soupçonné d’avoir jeté de la soude -et non de l’huile bouillante comme cela avait été évoqué dans un premier temps- au visage de sa compagne, a été à nouveau placé en garde à vue ce jeudi matin.

Il a été présenté ce jeudi en fin de journée à un juge d’instruction et mis en examen pour actes de torture et de barbarie. Il a été placé en détention provisoire. Pour rappel, la victime s’était présentée le vendredi 25 mai, vers 9 h 30, au groupement départemental de gendarmerie, cours Léon-Bérard à Pau, pour demander de l’aide.

Cette femme de 39 ans souffrait d’importantes brûlures au visage et sur le haut du corps qui avaient nécessité son transfert dans une unité spécialisée à l’hôpital Pellegrin à Bordeaux. Elle avait mis en cause son compagnon qui avait été interpellé dans la foulée au domicile du couple, quartier Camors.

EXTRAIT la République des Pyrénées

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*